Le #BigData pour réduire le nombre de vols d’essais

image

À chaque génération d’avion, le volume de données produites par les vols d’essais est multiplié par deux. En cause, la sophistication croissante des systèmes, d’autant que l’aéronautique est de plus en plus exigeante en matière de données relatives aux essais avant la certification des avions. Ainsi, environ 6 000 capteurs sont présents sur un A350. « Tout le problème est de pouvoir analyser les données recueillies, et surtout de les croiser entre les vols d’essai successifs », explique Sylvie Teysseyre, responsable du pôle logiciel critique chez Sopra Steria. Aujourd’hui, le big data change radicalement la donne. A terme, il permettra d’améliorer la détection des incidents, de trouver au plus vite la cause des problèmes et finalement de réduire le nombre de vols d’essais. Pour autant, « les analyses et les correctifs d& rsquo;anomalies doivent rester l’apanage des opérateurs humains », avance Sylvie Teysseyre.

http://www.enjeux.org/comments.php?y=16&m=03&entry=entry160330-131917#.Vv2EfnM6_qB

Publicités