Microsoft poursuit son évolution cloud et big data.

Dernières betas de SQL Server 2016 et Azure Data Lake

image

Joseph Sirosh, vice-président en charge de l’activité Data chez Microsoft, a annoncé que la CTP 3.0 de SQL Server 2016 sera téléchargeable ce week-end. (crédit : D.R.)

Microsoft poursuit son évolution cloud et big data. Pour tenir le rythme face à ses concurrents, la firme de Redmond vient d’annoncer ses dernières betas pour SQL Server 2016 et ses services Azure Data Lake.

Hier, à Seattle, lors du Professional Association for SQL Server (PASS) International Summit, Microsoft a dévoilé une série d’offres data, notamment la prochaine version bêta pour sa base de données SQL Server 2016 et la beta publique de ses services Azure Data Lake Store et Azure Data Lake Analytics.

La version 3 de SQL Server 2016 Community Technical Preview (CTP) comprend le nouveau support de SQL Server R Services, qui rend la base de données de Microsoft compatible avec le langage open source R. Les administrateurs de base de données SQL vont pouvoir créer des applications d’analyse de données, et les datascientists vont pouvoir travailler sur les données sans avoir à les déplacer de leur lieu de stockage. La mise à jour de la preview technique, qui sera téléchargeable ce wee-end comme l’a annoncé Joseph Sirosh vice-président en charge de l’activité Data chez Microsoft, ajoute également de nouvelles capacités de réglages aux fonctions déjà livrées. Comme la fonction Stretch Database de SQL Server 2016 qui permet aux entreprises de déployer leurs bases de données sur des serveurs sur site et dans le cloud Azure de Microsoft. Les administrateurs de base de données intéressés par la fonction pourront télécharger cette mise à jour prochainement.

Des données analysées avec un service Apache basé sur YARN
En ce qui concerne Azure, la plateforme Data Lake Store (annoncée précédemment sous le simple nom de Data Lake), est désormais en version bêta publique, de même que le service Data Lake Analytics. Ces deux services, desservis par la plate-forme cloud de Microsoft, doivent permettre aux entreprises de gérer de grandes quantités de données, sans qu’elles aient à se soucier de l’architecture du système pour stocker les données. Data Lake Store est basé sur un système de fichiers Hadoop, lequel accepte les données de toute taille et de tout format, soit par lot de charges de travail, soit par flux de données. Une fois les données chargées, les utilisateurs peuvent les analyser à l’aide de différents d’outils, et notamment avec la nouvelle version bêta de Data Lake Analytics, un service Apache basé sur YARN qui permet d’examiner les données avec le langage U-SQL, qui combine les langages C# et SQL. Enfin, la base de données Azure SQL, le service géré de base de données dans le cloud de Microsoft, s’enrichit du support, en bêta public, pour le moteur OLTP In-Memory et pour l’analyse opérationnelle en temps réel Operational Analytics.

Avec ces nouveautés, le fournisseur d’applications et de services élève le niveau de ses offres pour les entreprises qui ont besoin de gérer de grandes quantités de données. Cette mise à niveau est particulièrement importante au moment où les entreprises cherchent à tirer plus de valeur de leurs données, qu’elles proviennent de dispositifs embarqués, d’applications ou d’autres sources. Dans le cloud, la compétition est serrée et Microsoft doit se maintenir au niveau des fournisseurs de services comme Amazon, lequel vient de lancer une base de données, Aurora, concurrente de SQL Server

par Par Blair Hanley Frank, IDG NS (adaptation Jean Elyan)
http://mobile.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-dernieres-betas-de-sql-server-2016-et-azure-data-lake-le-monde-informatique-62824.html

Publicités